28 octobre 2010

Sorcières, citrouilles et Cie

Dans trois jours, c'est fête des sorcières et des citrouilles...

Et bien que je n'accroche pas du tout aux traditions de cette fête, j'aime pourtant l'association... du noir et du orange... des sorcières, des chats noirs et des citrouilles dorés... bizarre, non ?!

Alors aujourd'hui, je vous présente non pas une mais deux réalisations sur ce thème :

... La première est une broderie montée en coussin en forme de cœur. Ce dernier a été entièrement confectionné par ma sœur Isabelrose.
(modèle Cœur : "Cœur Halloween - Bleu de chine")

... La seconde est également une broderie mais cette dernière a été réalisée par sa fille. Ensuite, Isabelrose l'a montée en coussinet carré :
  (modèle Sorcières : "L'école des sorcières - Le bonheur Des Dames")

Et j'aime beaucoup certains détails de ces deux broderies : la petite araignée qui s'enfuit de la frise du cœur et celle qui pendouille au bout du chapeau de sorcière. Ou encore celle qui tisse sa toile entre les deux balais des apprenties sorcières ou bien les petites étoiles oranges associées aux chats noirs...
Adorables, non ? En tout cas moi j'aime beaucoup ces deux ouvrages.

Isabelrose aime particulièrement les broderies en forme de cœur,
... d'ailleurs elle en a beaucoup réalisé : "Cœur muguet", "Livre d'or #01 - Atout cœur", "Mini cœur et Hardanger", "Cœurs polaire et de glace", "Cœur étoile des neiges" et "Cœur du Grand Nord".

Et c'est également pour cela que la ronde familiale organisée à son attention était sur ce thème : "Isabelle, une histoire de cœurs".

25 octobre 2010

Peuplier noir #43-2010

Les photos que je partage avec vous ~ 2010 - Populus nigra :
♥  ♥  ♥

Depuis toujours un peuplier noir, centenaire, orne le jardin de mon enfance...

Et, quand le souffle du vent passe dans ses feuilles,
leur bruissement rappelle le bruit confus d'une foule ;
ce bruissement a bercé nos siestes et nos chaudes nuits d'été.
Le peuplier noir ou de son nom latin "Populus nigra Salicacées"
est un arbre pouvant atteindre jusqu'à 30 m de hauteur
et dont la longévité peut atteindre les 400 ans.

Il est originaire d'Europe ;
c'est une espèce d'arbre menacée, elle bénéficie donc de mesure de protection...

Le peuplier noir pousse essentiellement au bord des cours d'eau
dans un sol profond car il est exigeant en eau.

Cet arbre ne se retrouve pas en peuplement dense
car il est également très exigeant en lumière ;
il sera plutôt solitaire ou en "petits bouquets".

Cet arbre possède un tronc droit
-pouvant mesurer jusqu'à 2 m de diamètre-
avec une écorce épaisse, rugueuse, noirâtre et fissurée en long.
Ses branches sont massives
et ses feuilles sont dentées de formes triangulaires à losangiques,
elles sont également caduques.
En automne, les feuilles se parent des chaudes couleurs automnales avant de tomber.

Celui de mon enfance, a sa base un banc de pierre installé par mon grand-père Emile.

C'est là que souvent je jouais enfant...
c'est là que, parfois, mes grandes-tantes, ma mère s'asseyaient
pour réaliser leurs travaux d'aiguilles.

Mais aussi c'est là que nous trouvions
et que nous trouvons encore de nombreux champignons.
Ils apparaissent sur une partie du tronc, abîmée par la foudre,
mais aussi sur les racines apparentes.

Ainsi, régulièrement, au printemps et à l'automne,
nous ramassons des touffes de pholiote (mates) de peuplier
ou de leur nom latin : "Agrocybe aegerita".

Leurs chapeaux brun/beige de 4 à 12 cm sont lisses, veloutés
avec une bordure ondulé et festonné.
Leurs pieds sont blanc/beige de 3 à 12 cm, cylindriques, pleins, fermes et souvent arqués.
Leurs chairs blanches sont fermes, cassantes
avec une odeur agréable et une saveur de noisette.
Ces pholiotes de peuplier sont d'excellents comestibles
car leurs chairs restent croquantes à la cuisson.

Il suffit de les ramasser, de les trier, de les couper
puis de les faire "blanchir" en les jetant dans de l'eau salée bouillante
et de les laisser cuire pendant 15 min environ.

Une fois égouttés, vous les pouvez, par exemple,
les faire griller dans une poêle pour les servir en accompagnement d'un repas
ou encore de les préparer en omelette... 

Ainsi, depuis toujours, dans ma famille, nous nous régalons de ces champignons
qu'il suffit de ramasser... dans le jardin ! 

14 octobre 2010

Porte-aiguille #01 - Souris de lin

Irrésistible ! Cette drôle de souris en toile de lin (8 x 6 x 11 cm) est un porte-aiguilles plein de charme :
Souris de lin
 (modèle trouvé dans le magazine : "Fait Main n°305, juin 2007")
Souris de lin
Ce coussin a été bourré d'ouate et lesté avec des graines de lin à sa base afin d'assurer sa stabilité.
Souris de lin
J'ai également rajouté un collier en croquet avec un petit grelot qui tintinnabule à chaque fois que je déplace cet accessoire... j'aime beaucoup.

11 octobre 2010

La soupe de sorcière #41-2010

Ce matin
Aujourd'hui... c'est poésie !

Imaginez le mois d'octobre sans histoires de sorcières,
... c'est presque comme imaginez la fête de Noël sans Père-Noël.
 *  *


Dans son chaudron la sorcière
Avait mis quatre vipères
Quatre crapauds pustuleux
Quatre poils de barbe-bleue
Quatre rats, quatre souris
Quatre cruches d’eau croupies
Pour donner un peu de goût
Elle ajouta quatre clous
Sur le feu pendant quatre heures
Ça chauffait dans la vapeur
Elle tourne sa tambouille
Et touille et touille et ratatouille
Quand on put passer à table
Hélas c’était immangeable
La sorcière par malheur
Avait oublié le beurre
*  *  *
Jacques Charpentreau
La soupe de sorcière

7 octobre 2010

Citrouille d'octobre

Voici venu le temps des citrouilles...
Alors aujourd'hui je vous présente celle qu'une petite-fille, Ytak, avait brodé -dans ces jeunes années- pour sa grand-mère adorée.
citrouilleytak3a
 Et comme Mémé Jo aimait également beaucoup sa petite-fille ainsi que les travaux d'aiguilles,
citrouilleytak3b
... elle monta la broderie dans un panneau, façon patchwork, afin de pouvoir l'accrocher dans sa chambre.
citrouilleytak3c (modèle trouvé sur le magazine : Mains et Merveilles n°3)

Certainement afin de bercer ses rêves de tendresse et de citrouilles magiques !