27 septembre 2010

Orpin des jardins #39-2010

Les photos que je partage avec vous ~ 2010 - Sedum spectabile :
♥  ♥  ♥

Bien que la fraîcheur commence à s'installer en Provence,
nous pouvons encore profiter de belles journées ensoleillées.

Et avant l'apparition des chaudes couleurs automnales dans la nature,
l'Orpin des jardin embellit les potées tout autour de chez moi.

L' Orpin des jardins ou de son nom latin "Sedum spectabile 'BRILLIANT' Crassulacées"
est une plante grasse, vivace, rustique (-15°C en pleine terre) de 25 à 60 cm,
originaire du nord-est de la chine.
 
Ses feuilles sont charnues et aplaties qui, à la fin de l'été,
se terminent par des ombrelles de fleurs.
D'ailleurs, ses fleurs délicates (de rose foncé à rose clair ou blanc)
attirent les insectes pollinisateurs...
Et la période de floraison s'étale de la fin août à début octobre.

C'est une plante peu exigeante,
ne nécessitant aucun soin particulier si ce n'est avoir accès à l'eau de pluie,
d'être exposé au soleil
et peut-être d'avoir une protection contre les escargots et les limaces.
De plus elle s'adapte à tout type de sol (même le plus aride)
et résiste très bien à la sécheresse.

Elle se multiplie facilement par division des touffes (printemps, automne)
ou par bouturage et peut s'utiliser en potées, massifs, bordures ou rocailles.

En hiver, le feuillage disparaîtra complètement car il est caduc pour ne laisser que la souche qui redémarrera avec l'arrivée du printemps.
Il faudra alors couper, à raz du sol, les tiges sèches restantes afin de permettre à la plante d'entamer un nouveau cycle au printemps suivant.

D'après une recette de grand-mère,
les feuilles de l'Orpin des jardins seraient utilisées pour soigner les cors, les durillons.

Il suffirait d'ôter la fine pellicule de la feuille puis d'appliquer cette dernière sur le cors et la maintenir en place pendant 3 à 5 jours pour voir le cors disparaître...

Cette vivace est également attachée à notre histoire familiale...

En effet, elle fut offerte par ma grand-mère maternelle, Julia, à ma mère
car cette dernière ne réussissait pas à conserver une plante plus d'une saison.
Alors, comme cela désespérait ma mère,
un jour ma grand-mère lui amena un pot d'Orpin des jardins et lui dit :

-"met cette plante sur ta terrasse, au soleil avec l'eau de pluie pour principal arrosage et laisse-la pousser !"

Les années suivantes ma mère commença à les multiplier
et à avoir de nombreuses potées de verdure sur sa terrasse.
Ainsi, depuis cette époque,
cette plante est entrée dans l'histoire familiale comme : "la plante de Mémé Julia",
... à transmettre de génération en génération ! 

23 septembre 2010

ABC... tourbillon

Aujourd'hui, je vous présente une petite broderie hexagonale et son encadrement "tourbillon", tous deux réalisés par ma sœur Isabelrose : 

abchexagone-ih3aabchexagone-ih3b
(Motif tiré du magazine : "Les Idées De Marianne, mai 2001") abchexagone-ih3c
Pendant ces cours d'encadrement, elle recherchait souvent de petit sujet à mettre en scène afin de pouvoir s'entraîner à différentes techniques. 

Et vous conviendrez que cette broderie hexagonale rouge convient parfaitement à cet écrin de blancheur, dans ce tourbillon enchanteur de passe-partouts décalés. 

16 septembre 2010

Marquoir d'école

Article nostalgie... aujourd'hui, je vous présente le marquoir d'école de Julia, ma grand-mère maternelle :
1918-juliachevillon1                                                                                
Et comme beaucoup d'autres petites filles de cette époque, c'est vers l'âge de 12 ans qu'elle a brodé ce "petit rouge" :
marquoirecolejulia4a
La toile est plutôt grossière, une sorte de canevas. C'est pour cela que les fils, courants au dos de la toile, sont si visibles.

Le coloris du fil rouge utilisé ressemble à celui du numéro 304 de DMC.
marquoirecolejulia4b  
Il y a également beaucoup d'erreurs d'apprentissage : oubli d'espace ou de point, décalage de ligne,
... enfin tout ce qui fait le charme désuet d'un marquoir d'école ! 

Ma sœur Isabelrose a retrouvé cette broderie dans une enveloppe après le décès de notre grand-mère.
L'ouvrage était très abîmé mais en souvenir de "Mémé Julia", Isabelrose l'a fait encadrer pour le protéger.

Ainsi chaque fois que je vois cette broderie, je me dis que ce témoignage de notre histoire familiale qui perdure est un bien précieux.
A nous, maintenant de savoir le transmettre aux générations futures...

13 septembre 2010

Le facteur #37-2010

Ce matin
Aujourd'hui... c'est poésie !

Malgré les nouveaux moyens de communication,
... je trouve que rien ne remplace le charme 
de recevoir du courrier.  

Pour la petite histoire, ce poème m'a été envoyé
-il y a plusieurs années- par une de mes jeunes nièces qui l'appréciait
 et qui voulait le partager avec moi.
(cf. : "Un pinson sur une branche")
 *  *

En montagne ou en plaine
Une sacoche pleine
De lettres, d’illustrés
Pend sur son habit lustré.
 

Le facteur nous dépose
Un message, une chose
Venus d’un peu partout
Postés un jour pour nous.
 

Sur un bout de rectangle
Notre nom sur un angle
Nous montre que là-bas
On pense à nous tout bas.
 

Et de ce coin de France
Vient un peu d’espérance
Dont toute la valeur
N’est que joie et chaleur.
*  *  *
B. Casadesus

Le facteur

2 septembre 2010

Bleu... sirène

En ce début de mois, je vous présente une broderie réalisée par ma sœur Isabelrose :
shimmeringmermaid-ih2a.jpg (modèle broderie : "Shimmering mermaid - Mirabilia", lien non sponsorisé)
shimmeringmermaid-ih2b.jpg
Isabelrose a effectué quelques modifications par rapport au modèle original, essentiellement au niveau de la queue de la sirène.
Elle m'a cependant confié ne pas être pas totalement satisfaite du résultat... surtout dans l'emplacement des ombre.
 
Mais comme la destinataire, notre sœur Sylvia, a été ravie de recevoir cette réalisation,
alors "tout est pour le mieux..."
shimmeringmermaid-ih2c.jpg
shimmeringmermaid-ih2d.jpg
Isabelrose avait également réalisé un modèle "Mirabilia" pour une autre de nos sœurs : "Jaune... féerie",
... peut-être continuera-t-elle sur sa lancée ?